Vous êtes victime d’un incident de sécurité ? Contactez notre CERT

21/07/2021

Almond Institute

Interview de Joël, Manager et coach à l’agence de Nantes

Joël RAMAT

Manager GRC et coach

« Nous passons la plus grande partie de notre temps au travail, celui-ci se doit d’être passionnant et vécu passionnément. Je tâche de transmettre cette passion durant chacun de mes coachings ! »

Joël est Manager GRC, formateur et coach au sein de l’agence de Nantes. Le coaching est une des offres de service que propose Almond Institute, Joël accompagne nos clients en tant que coach. 

Dans ce cadre, nos experts accompagnent des clients dans leur métier, individuellement ou en groupe, afin de leurs apporter les compétences techniques et/ou fonctionnelles nécessaires à la SSI.  

L’objectif du coaching est d’aider nos clients à se poser les bonnes questions à la fois en termes de couverture technique et de risque, mais aussi dans l’atteinte de leurs objectifs et pour une meilleure efficacité dans leurs activités.

En quelques mots, quel a été ton parcours jusqu’à aujourd’hui ?

Avant d’entrer chez Almond il y a 3 ans, je suis passé durant environ 20 ans par tous les métiers de l’IT pour finalement devenir RSSI avec le défi de monter une plateforme d’hébergement sécurisée et certifiée ISO 27001. Le métier de conseil m’a semblé une suite naturelle pour partager mon expérience avec mes clients et faire le pont entre les métiers et l’IT.

Comment mets-tu tes compétences au service des prestations de Almond Institute ?

J’interviens en grande partie comme formateur et coach pour former les RSSI de demain. Mon passé dans l’opérationnel me permet de mieux comprendre le parcours, les enjeux et les difficultés qu’ils vivent au quotidien. Je suis toujours très présent sur le terrain, ça me permet d’être très ancré dans le réel avec nos apprenants et coachés.

Quelle posture doit-on adopter en tant que coach ?

Une grande partie de l’accompagnement consiste à laisser un espace d’expression au héros en devenir.

Principalement, l’écoute profonde. Une grande partie de l’accompagnement consiste à laisser un espace d’expression au héros en devenir. L’empathie est véritablement importante pour coproduire les solutions qui permettront de franchir les obstacles. De même qu’il est nécessaire de ne pas porter de jugement, de faire preuve d’empathie, et de rechercher et valoriser les réussites et ressources de son client.

Qu’est-ce qui est le plus appréciable dans le fait de coacher ?

Assister au dépassement de notre client, lui permettre d’atteindre ses objectifs. La récompense je la vois des mois voire des années plus tard quand ils sont épanouis dans leur métier et qu’ils nous recommandent auprès de leur réseau !

Pour toi, quel serait le point fort de notre offre de coaching ?

Nos coachs sont issus du terrain et continuent d’y travailler, ils sont à la pointe de l’actualité et disposent d’une expérience qui leur permet d’avoir une véritable empathie avec leur client. Avoir traversé nous-même ces obstacles nous donnent une véritable légitimité pour accompagner nos clients.

Voir les derniers actualités Almond Institute

8 novembre 2023
Almond Institute vous propose ses formations pour le mois de décembre. Découvrez nos prochaines sessions qui se dérouleront à Paris, Nantes, Lyon et en distanciel.
24 octobre 2023
Mon rôle de formatrice : Albane, Consultante Governance, Risks & Compliance et formatrice au sein d’Almond Institute.
10 octobre 2023
Almond Institute vous propose ses formations pour le mois de novembre. Découvrez nos prochaines sessions qui se dérouleront à Paris, Nantes, Lyon et en distanciel.
25 septembre 2023
Retrouvez le podcast de Steven, notre formateur Governance, Risks & Compliance qui nous parle de la formation « Comprendre et mettre en œuvre le guide d’hygiène de l’ANSSI »
11 septembre 2023
Almond Institute vous propose ses formations pour le mois d'octobre. Découvrez nos prochaines sessions qui se dérouleront à Paris, Nantes et en distanciel.
24 août 2023
Retrouvez le podcast de Florence, notre formatrice Governance, Risks & Compliance qui nous parle de la formation certifiante ISO 27005 Risk Manager et de ses objectifs.
3 août 2023
Mon rôle de formateur : Yannick, Ethical Hacker et formateur en sécurité offensive au sein d’Almond Institute.
3 août 2023
Almond Institute vous propose ses formations pour la rentrée de septembre. Découvrez nos prochaines sessions qui se dérouleront à Paris, Nantes et en distanciel.
29 juin 2023
Retrouvez le podcast de Jérôme, notre formateur Ethical Hacker qui nous parle de la formation "Les techniques du développement informatique sécurisé"
21 juin 2023
Almond Institute vous propose ses prochaines formations jusqu’à la fin de l’année 2023. Découvrez nos prochaines sessions qui se dérouleront à Paris, Nantes, Lyon et en distanciel.

Jour 5 : CTF #1 de l'avent

On complexifie le jeu pour ce jour #5 ! Notre équipe CERT vous propose aujourd’hui un petit challenge CTF à résoudre avant demain matin ! 

Retrouvez le challenge ici !

Jour 4 : Quel type d'attaque peut être qualifié de "triple extorsion" ?

  • Réponse 1 : Une attaque par ransomware
  • Réponse 2 : Une attaque par hameçonnage
  • Réponse 3 : Une attaque par déni de service
  • Réponse 4 : Une attaque par empoisonnement du cache DNS

Laïus explicatif : Le ransomware à triple extorsion est comme son nom l’indique une attaque durant laquelle les cybercriminels menacent de trois façons différentes leur victime.

  1. L’attaquant va demander une rançon à la victime pour qu’il puisse récupérer/déchiffrer ses données
  2. L’attaquant va demander une rançon pour ne pas publier / divulguer les données exfiltrées, il peut aussi demander une rançon pour un délai supplémentaire avant divulgation (retarder le compte à rebours)
  3. L’attaquant va mettre la pression à la victime pour augmenter les chances de paiement de la rançon via des attaques de type DDoS ou des appels téléphoniques, enfin il peut aussi demander des rançons aux victimes collatérales, dont les données auraient fuité indirectement dans l’attaque

Ce type d’attaque permet aux attaquants de maximiser le gain financier pour chaque victime, le ransomware étant déjà l’une des attaques les plus lucratives, il convient d’anticiper ce scénario et de s’en protéger convenablement.

Jour 3 : Parmi ces quatre choix, lequel définit le mieux ce qu’est l’ISO 27001 ?

  • Réponse 1 : Un standard listant un ensemble d’exigences relatives à la sécurité des systèmes informatiques d’une entreprise
  • Réponse 2 : Une norme listant un ensemble de bonnes pratiques permettant d’optimiser la cybersécurité au sein d’une l’entreprise
  • Réponse 3 : Une norme listant un ensemble d’exigences relatives à la sécurité des informations nécessaires à une entreprise
  • Réponse 4 : Un standard listant un ensemble de méthodes pour optimiser les pratiques relatives à la sécurité des informations utilisées par une entreprise

Laïus explicatif : L’ISO 27001 est une norme internationale, dont les entreprises peuvent se prévaloir en se faisant certifier par un organisme indépendant ; elle contient un ensemble d’exigences que chaque entreprise, quels que soient sa taille et son domaine d’activité, doit impérativement appliquer pour obtenir sa certification ; ses exigences constituent donc le référentiel des audits de certification. A ne pas confondre avec la norme ISO 27002 qui est constituée de recommandations, basées sur les bonnes pratiques internationales, permettant d’aider une entreprise à appliquer les exigences de la norme ISO 27001 (donc norme qui ne donne pas lieu à une certification).

Les exigences de la norme ISO 27001 portent sur les informations nécessaires à une entreprise, recueillies et/ou traitées, quel que soit son support, électronique, papier et oral.

Les trois critères de sécurité retenus par la norme ISO 27001 sont la confidentialité, l’intégrité et la disponibilité des informations. Tout événement, qu’il soit d’origine environnementale ou humaine, intentionnelle ou involontaire, impactant un de ces trois critères, relève de cette norme.

Jour 2 : Qu'est-ce qu'une attaque DDoS?

  • Réponse 1 : Un logiciel espion qui enregistre ce qu’écrit un utilisateur
  • Réponse 2 : Un procédé visant à perturber l’accès à un site ou une application
  • Réponse 3 : Un virus informatique qui chiffre l’OS de votre ordinateur en échange d’une rançon
  • Réponse 4 : Une attaque Informatique visant à détermine votre mot de passe en testant un grand nombre de possibilité

Laïus explicatif : Une attaque DDoS ou « Distributed Denial of Service » est une attaque visant à rendre indisponible un site en le submergeant de requêtes provenant de multiples sources. Dans le cas où toutes les requêtes proviennent de la même source, on parle simplement d’attaque DoS (« Denial of Service »), ou « par déni de service ».

Jour 1 : Qu'est-ce que DORA?

  • Réponse 1 : Une jeune exploratrice bilingue
  • Réponse 2 : Un protocole de communication décrit dans le RFC 9364
  • Réponse 3 : Une organisation internationale de régulation de la cybersécurité
  • Réponse 4 : Un règlement qui s’applique aux entités financières et aux tiers prestataires de services informatiques

Laïus explicatif : DORA ou Digital Operational Resilience Act est un règlement européen publié en 2022 et en vigueur depuis janvier 2023. Le règlement traite de la résilience opérationnelle numérique du secteur financier. Il est applicable aux entités financières comme les banques, assurances, entreprises d’investissement, les établissements de paiement, etc. mais également aux tiers prestataires de services informatiques. Les entreprises concernées ont deux ans pour se mettre en conformité. Ils devront donc l’être en 2025 !

Le pilier relatif à la gestion des risques liés aux prestataires tiers de services TIC apparait comme l’un des plus difficile à mettre en place et à maintenir dans le temps pour les entreprises concernées. En quelques mots, les entreprises devront considérer ces risques comme faisant partie intégrante du risque lié aux technologies de l’information et de la communication (TIC) et notamment le risque de concentration, au niveau de l’entreprise mais également au niveau de l’ensemble du secteur financier européen. En effet, les autorités devront analyser ce risque en analysant les registres tenus et communiqués par les entreprises concernées par DORA et qui recense notamment la liste des tiers prestataires de services TIC avec lesquelles les entités financières conclues des contrats.

Pour plus d’informations, consultez notre avis d’expert sur le sujet : https://almond.eu/cybersecurity-insights/explorons-dora/